Le 23 mars à 19h, venez entendre la conférence puis échanger avec Eric Pineault sur le projet d'oléoduc Énergie Est au Collège Montmorency.

En savoir plus >


Le CRE de Laval donne son avis sur le premier projet de schéma d’aménagement révisé de la Ville de Laval (S.A.D.R-1).

En savoir plus >


Le camp de jour Bouffe-Nature est de retour pour la semaine de relâche hivernale 2017.

En savoir plus >


Le CRE de Laval est maintenant un point de dépôt officiel de produits électroniques de l’ARPE-Québec !

En savoir plus >


Le CRE de Laval publie un livre sur les arbres remarquables de Laval.

En savoir plus >

Actualités

Abonnez-vous à notre infolettre!

Devenir membre
Dossiers Milieux naturels Ruisseaux et plans d'eau Projet ruisseaux
Accueil Qui sommes-nous? Dossiers Nouvelles Publications Contribuer Nous joindre

Plan du site

Adresse: 3235 boul. Saint-Martin Est, Local 218, Laval (QC) H7E 5G8

Téléphone: (450) 664-3503

Courriel: guy.garand@credelaval.qc.ca

Source des icônes: freepik.com

Qui sommes-nous?

Dossiers

Nouvelles

Publications

Contribuer

Devenir membre

Contactez-nous

Tous droits réservés © Conseil régional de l’environnement de Laval

Suivez-nous:

Abonnez-vous à notre infolettre!







Devenir

membre



 

PROJET RUISSEAUX URBAINS DE LAVAL

Le projet Ruisseaux urbains de Laval a commencé en 2013 avec l’objectif d’évaluer l’impact de l’urbanisation sur les cours d’eau et leur communauté écologique. Puisqu’un des buts du projet est de mieux connaître ce type d’habitat peu connu de la population, des décideurs et des scientifiques, le CRE de Laval s’est associé dès le départ avec le laboratoire de la professeure Beatrix Beisner de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP). Depuis, neuf étudiants de premier et deuxième cycles ont travaillé à mieux comprendre la dynamique écologique des ruisseaux urbains à Laval, et ce, sous différents aspects.


Le CRE de Laval et la Ville de Laval ont identifié 14 principaux ruisseaux urbains. Jusqu'à présent, le CRE de Laval, grâce à ses partenaires, en a caractérisé sept (7) et espère que le projet continuera durant les prochaines années afin de terminer les inventaires et même faire des suivis de ces 14 cours d'eau ou tout autre présentant un intérêt. (CRE de Laval, 2015)


Une caractérisation

De 2013 à 2015, une vaste étude de caractérisation de ces milieux sensibles s’est opérée et, désormais, sept cours d’eau principaux, soit Papineau-Lavoie (2013 ; 2014), Champagne (2014), Gascon (2014), de la Pinière (2014), Sainte-Rose (2015), Vivian (2015) et Paradis (2015) ont été parcourus et explorés.

Afin de dresser un portrait complet de l’état de santé des ruisseaux, une méthodologie a été développée en se basant sur des indicateurs physiques, chimiques et biologiques:  

Chaque cours d’eau étudié a été échantillonné à des intervalles de 500 m. Ces stations d’échantillonnages ont par la suite subi un examen rigoureux des différents paramètres, ci-dessus, durant l’été. Pour chacun, le CRE, avec l'aide technique et l'expertise du laboratoire de la professeure Beisner et du MFFP, a évalué la qualité de l’habitat fluvial, la qualité de l’eau et la biodiversité. Les données ont ensuite été analysées et ont servi à bâtir des rapports dans lesquels le CRE fait ressortir les faits saillants et émet des recommandations afin d'améliorer l'état de santé de chaque ruisseau.

À travers ce projet qui mobilise aujourd’hui des acteurs de différents horizons, le CRE de Laval souhaite démontrer l’importance d’intégrer les cours d’eau urbains dans les mécanismes d’aménagement du territoire des villes et surtout évaluer les potentiels de restauration de ces milieux fragilisés.

Les ruisseaux caractérisés

Cette initiative a permis d’observer que les cours d’eau de Laval montrent certaines tendances typiques des ruisseaux urbains, très différentes de celles retrouvées dans les cours d’eau plutôt naturels. La majorité des problématiques rencontrées en zone urbaine débute avec la minéralisation des surfaces pour la construction d’infrastructures. Elles peuvent également provenir des rejets d'eaux usées, de la canalisation et du reprofilage, de la fragmentation hydrographique et de l’homogénéisation des habitats. D’ailleurs ce dernier facteur, par exemple, va beaucoup affecter la biodiversité locale. La dynamique fluviale naturelle des ruisseaux est caractérisée par une diversité d'habitats. À l'opposé, les milieux homogènes, lors du reprofilage des ruisseaux par exemple, sont dominés par des espèces tolérantes et même envahissantes, qui prennent la place de nombreuses espèces indigènes.

Le projet a également démontré que malgré les signes évidents d’urbanisation que présentent plusieurs ruisseaux, certains offrent des habitats riches qui abritent des espèces de végétaux ou de poissons à statut particulier et parfois même certains poissons présentant un intérêt pour la pêche récréative.


Ruisseau Papineau-Lavoie

Papineau-Lavoie a été caractérisé en 2013 et a été suivi en 2014 par notre équipe. Le rapport de caractérisation est accessible sur la page.    

                                                                                          

Ruisseau Champagne

Champagne a été caractérisé en 2014 avec Gascon, la Pinière et Papineau-Lavoie. Le rapport de caractérisation est accessible sur la page.


Ruisseau Gascon

Gascon a été caractérisé en 2014 avec Champagne, la Pinière et Papineau-Lavoie. Le rapport de caractérisation est accessible sur la page.


Ruisseau la Pinière

La Pinière a été caractérisé en 2014 avec Champagne, Gascon et Papineau-Lavoie. Le rapport de caractérisation est accessible sur la page.


Ruisseau Sainte-Rose

Sainte-Rose a été caractérisé en 2015 avec Vivian et Paradis.                 Le rapport de caractérisation est accessible sur la page.                                                                   


Ruisseau Vivian

Vivian a été caractérisé en 2015 avec Sainte-Rose et Paradis.                                                                                          Le rapport de caractérisation est accessible sur la page.


Ruisseau Paradis

Paradis a été caractérisé en 2015 avec Sainte-Rose et Vivian.                  



Tous nos partenaires

Plusieurs partenaires techniques et financiers nous supportent depuis le début du projet et d’autres se sont ajoutés en cours de route:


Références

Pour plus d’information, vous pouvez également aller consulter la page sur les projets de recherches de l’UQAM du projet de Ruisseaux urbains:

http://www.projetruisseaux.uqam.ca/

Publications

Présentations

17 mars 2016. Rencontre printanière des intervenants du milieu en agroenvironnement Lanaudière-Laval (MAPAQ). Présentation du projet Ruisseaux urbains de Laval en zone agricole.


Diffusions

Le 7 mars 2016 - Article dans le Courrier Laval - Guy Garand à la rescousse des ruisseaux urbains

Le 17 février 2016 - Communiqué de presse - Le projet Ruisseaux urbains de Laval compte quatre nouvelles caractérisations pour 2014 !

Le 17 mars 2015 -  Entrevue radio à l’émission Montréal par la racine à CIBL 101,5 FM Marie-Christine Bellemare, chargée de projets, parle des ruisseaux urbains et du Projet ruisseaux du CRE de Laval.

Juillet 2014 - Communiqué de pressse - RBC remet 50 000$ à la Fondation de la faune du Québec.  Sur la photo (de gauche à droite) : M. André Martin (Fondation de la faune du Québec), Mme Marie-Christine Bellemare et M. Guy Garand (Conseil régional de l'environnement de Laval), Mme Beatrix Beisner (Université du Québec à Montréal) et M. André Labbé, RBC.