L’Impatiente de l’Himalaya

Lien vers Sentinelle

L’Impatiente de l’Himalaya (Impatiens glandulifera) est une plante de la famille des Balsaminaceae très facilement différenciable de ses cousines indigènes, l’Impatiente du Cap (Impatiens capensis) et l’Impatiente pâle (Impatiens pallida). La première présente des fleurs mauves et des grosses glandes protubérantes à l’aisselle des feuilles, tandis que les secondes présentent des fleurs oranges ou jaunes, respectivement, et n’arborent pas les mêmes grosses glandes.

Originaire
de l’Inde, l’Impatiente de l’Himalaya fut introduite au Canada comme plante
d’ornement en 1901. Échappée de culture, elle s’est ensuite mise à envahir de
façon incontrôlable plusieurs milieux humides.

Son pouvoir envahissant vient du fait qu’elle pousse très densément, accaparant ainsi tout l’espace disponible pour d’autres espèces, et qu’elle peut projeter ses 800 graines à plus de 3 mètres de distance. Une importante production de nectar lui assure également d’être fertilisée par les pollinisateurs.

Contrairement
à ses cousines indigènes, qui atteignent tout au plus 2 mètres de hauteur,
l’Impatiente de l’Himalaya peut faire jusqu’à 5 mètres. Ses racines s’enfoncent
aussi moins profondément dans le substrat, ce qui augmente la susceptibilité des
sols qu’elle colonise à l’érosion.

À Laval, le CRE a fait la découverte d’une colonie dans le marais bordant l’autoroute 19, au sud du boulevard des Mille-Îles.

Sources

Programme de sensibilisation aux EEE de l’Ontario

Sentinelle – Gouvernement du Québec