Les activités humaines, en particulier l’utilisation d’énergies de source fossile, sont responsables d’une hausse importante de la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, ce qui a pour effet de transformer le climat à l’échelle planétaire. Les changements climatiques sont déjà en cours et les gouvernements, entreprises, municipalités et citoyens doivent maintenant s’adapter à cette nouvelle réalité qui pose plusieurs défis pour la santé et la sécurité des populations, même ici à Laval.

Des décisions cruciales devront être prises dans les années à venir afin d’aménager nos territoires de manière à les rendre moins dépendants des énergies fossiles, plus « carboneutres », mais aussi plus résilients face aux effets des changements climatiques. Le développement des économies circulaires, l’électrification des véhicules et des bâtiments, la densification urbaine, l’aménagement et la sauvegarde d’espaces verts, le développement de circuits courts de mobilité, l’augmentation de l’utilisation des transports en commun et actif ; tout autant de sujets qui guideront les réflexions amorcées par la Ville de Laval, la Communauté métropolitaine de Montréal, et les Gouvernements du Québec et du Canada.

L’adaptation aux changements climatiques représente l’un des plus grands défis que les Humains aient eu à surmonter, de par les importants coûts démocratiques, économiques et technologiques qui y sont liés, mais elle représente aussi un projet de société porteur de l’espoir d’une société plus équitable et respectueuse de la capacité de support des écosystèmes.

Lutter, mais aussi s’adapter !

Qu’est-ce que l’adaptation aux changements climatiques ? Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), c’est un « processus d’ajustement au climat présent ou attendu ainsi qu’à ses effets. Dans les systèmes humains, l’adaptation cherche à modérer ou éviter les nuisances ou à exploiter les opportunités bénéfiques. Dans certains systèmes naturels, l’intervention humaine peut faciliter l’ajustement au climat attendu et à ses effets ».  (GIEC, 2014)

Vous pouvez en apprendre davantage via le :

Communiqué de presse du GIEC (2019) : Nos choix d’aujourd’hui sont décisifs pour l’avenir des océans et de la cryosphère 

&

Rapport spécial du GIEC (2019) sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5°C

L’adaptation à plusieurs échelles

Le Bilan 2016-2017-2018 Adaptation aux changements climatiques de la Ville de Laval est maintenant disponible en ligne.
Y sont détaillés les faits saillants des évènements météorologiques extrêmes et autres aléas du climat sur l’Île Jésus, les probabilités que ces phénomènes deviennent plus fréquents et intenses et leurs impacts sur le territoire, de même que le bilan des mesures mises en place jusqu’à présent par la Ville pour s’adapter à ce contexte.


Pour en apprendre davantage sur les perspectives climatiques à l’échelle de la province du Québec, consultez l’expertise scientifique que regroupe l’OBNL Ouranos.


Le Gouvernement du Canada a quant à lui conçu une plateforme web interactive où il est possible d’explorer les effets actuels et prévus des changements climatiques sur une foule de paramètres environnementaux de plusieurs centaines de villes canadiennes.
Vous y trouverez des cartes et graphiques recensant les données concernant, par exemple, le nombre de nuits tropicales ou encore les températures minimales les plus froides, le tout présenté sur plusieurs intervalles du temps passé, présent, et futur.

PhareClimat

PhareClimat consiste à faire rayonner des initiatives environnementales au Québec afin d’inspirer des acteurs de changement à implanter celles-ci dans leur région.

C’est un outil de référence pour tout professionnel, décideur, élu ou dirigeant municipal désirant mettre en place des initiatives en matière d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques dans les secteurs de la mobilité et du transport, de l’énergie, de la gestion des matières résiduelles et de l’aménagement du territoire.

Cette plateforme dispose d’une carte interactive d’initiatives québécoises inspirantes servant de référence municipale en matière d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques.

Inspirez le Québec en partageant votre initiative !

 

Trousse synthèse sur le climat

Vous êtes journaliste, élu, dirigeant, professionnel, ou qui que ce soit ayant besoin d’une mise à jour rapide et rigoureuse sur la question des changements climatiques? Le RNCREQ et Équiterre ont mis leur expertise en commun pour vous simplifier la vie et lancent une trousse synthèse sur le climat.

La trousse est composée de 10 courtes fiches synthèses couvrant plusieurs questions fondamentales et est disponible gratuitement sur le Web. Quelles sont les causes du réchauffement climatique, pourquoi faut-il agir, comment le faire? Voici autant de questions cruciales sur l’un des plus grands défis du 21e siècle.

Voici la liste des fiches disponibles :

  1. La science du climat pour expliquer le changement climatique
  2. L’action de l’homme, au cœur du réchauffement climatique
  3. Les impacts du réchauffement – majeurs, perturbants, risqués
  4. Les changements climatiques coûtent cher. Notre inaction augmente ces coûts
  5. Climat : des risques majeurs sur la santé des individus
  6. Changements climatiques et stratégies d’action
  7. Les négociations climatiques internationales et Paris 2015 – mission possible?
  8. Les actions du Québec
  9. Comment les acteurs peuvent-ils agir?
  10. Communiquer et mobiliser autour de la lutte contre les changements climatiques

 

Brochures de sensibilisation

Alors que la réduction des émissions de gaz à effet de serre est un enjeu planétaire, la gestion des risques climatiques relève davantage d’une appropriation à l’échelle locale. C’est pourquoi le Conseil régional de l’environnement de Laval a profité du 6e Symposium d’Ouranos sur les changements climatiques pour dévoiler la brochure Faire face aux changements climatiques à Laval. L’organisme souhaite ainsi sensibiliser et interpeller les décideurs sur le rôle qu’ils ont à jouer pour mieux gérer les risques climatiques.

Cette brochure fait partie d’une série réalisée par le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement (RNCREQ) pour chaque région.

Pour en savoir plus sur la démarche du RNCREQ >

Quelques exemples de risques climatiques à Laval

 

1-  Vagues de chaleur

Les changements climatiques seront très probablement responsables d’une hausse de la fréquence et de la durée des vagues de chaleur. En 2010, la chaleur a causé la mort d’une centaine de personnes dans la grande région de Montréal, surtout au sein de la population la plus vulnérable : personnes âgées, enfants, malades, etc.

2- Approvisionnement en eau potable

Les changements climatiques, la perte des milieux humides et des plaines inondables, la canalisation des ruisseaux et la perte du couvert végétal le long des cours d’eau pourraient compliquer l’approvisionnement en eau potable. Ce fut le cas déjà lors des alertes lancées en 2001, 2002, 2010 et 2012, conséquemment à un été particulièrement chaud et sec pour la rivière des Mille Îles.

3- Infrastructures

Des orages plus fréquents et plus violents, comme ceux de juillet 2013 qui ont causé de lourds dommages à la grandeur de l’île et ont privé d’électricité des milliers de personnes.

4- Inondations

Les hivers à températures douces avec instances de pluie multiplieront les risques associés au frasil sur les berges de la région. Le frasil, qui est constitué de fragments de glace collés les uns aux autres, se forme lorsque l’eau entre en contact avec l’air froid et tend à s’agglutiner aux objets et aux rives, formant ainsi des embâcles et pouvant provoquer des inondations.

Pour télécharger la brochure sur les changements climatiques à Laval >

 

Projet réalisé

Défi Climat

Défi Climat est la plus vaste campagne de sensibilisation et de mobilisation à la lutte contre les changements climatiques jamais menée au Québec!