Situation à Laval

Même si Laval est une région urbaine, elle conserve encore près du tiers de son territoire en zone agricole. La superficie de la zone agricole telle que décrétée en 1997 par le MAPAQ est de 6967 ha, ce qui représente 28,4% du territoire lavallois. Malgré le fait que certaines pratiques agricoles puissent avoir des effets nocifs sur l’environnement, tels que des apports excédentaires en sédiments, l’érosion des berges, la pollution et l’artificialisation des cours d’eau, cette activité est d’une importance capitale pour les Lavallois qui peuvent s’approvisionner en produits locaux et de qualité.

Une des problématiques lavalloise est que, de ces terres agricoles, seulement la moitié est encore en culture à l’heure actuelle. Les terres non-cultivées sont pour la plupart laissées en friche ou constituées de boisés, de cours d’eau ou de milieux humides.

Une autre problématique majeure est que près de 50% des terres agricoles (3403,24 ha) n’appartiennent plus à des agriculteurs. C’est effectivement le cas pour environ 2086 ha du secteur est, ainsi que 504 ha du secteur ouest. Ajoutons à cela plus de 812 ha de terres qui ont été subdivisées en petits lots.

Projet réalisé

Compostage: De la table à la terre

Avec plusieurs partenaires, le CRE de Laval a réalisé un projet de valorisation et de transformation des matières putrescibles de Moisson Montréal en compost à des fins d’amendement des sols agricoles.

 

Publications

Présentations

17 mars 2016. Rencontre printanière des intervenants du milieu en agroenvironnement Lanaudière-Laval (MAPAQ). Présentation du projet Ruisseaux urbains de Laval en zone agricole.